Accueil > Formations

<<Toutes les formations

AMÉLIORER SES PERFORMANCES : MAÎTRISER SES ITINÉRAIRES TECHNIQUES EN MARAICHAGE SUR SOL VIVANT

Objectif: Avancer collectivement vers des pratiques plus respectueuses du fonctionnement du sol pour améliorer les performances (bases du maraichage sur sol vivant).

Pre-requis :
Bases techniques sur le sol nécessaire

Déroulé :
Objectif 
Maitriser de nouvelles techniques contribuant à l’intensification de processus biologiques : les itinéraires techniques et la préparation du sol en maraichage sur sol vivant, la gestion de la fertilité d’un sol agricole et les différents impacts environnementaux et économiques des pratiques

Rappel des processus biologiques ayant un impact sur la fertilité des sols - Impact agronomiques de deux méthodes : Labour mécanique versus labour biologique (avantages et inconvénients des deux méthodes)
Itinéraires techniques pour le labour biologique: techniques d'occultation (bâches opaques) et couverture végétale permanente du sol (engrais vert et plantes compagnes) et impact agronomiques de ces techniques
Le mulch: différentes options de composants et avantages/inconvénients de chaque option (plastiques, paille, foin, tonte de gazon, BRF, autres.)
Itinéraires techniques pour démarrer une culture maraîchère sans labour mécanique du sol, à partir d’une friche ou prairie (en se basant sur l’expérience de la ferme Can la Haut)

12h30 - Repas (tiré du sac)

Historique des différentes stratégies mises en place au cours de l'histoire agricole pour gérer la fertilité: brûlis, jachère, intégration avec les activités d'élevage, engrais verts, engrais chimiques, etc.
Les stratégies préconisées pour un sol vivant : mulch, engrais verts, plantes compagnes et extraits végétaux (purins)
Itinéraires techniques sur les engrais verts: choix des engrais verts, intégration dans le calendrier de cultures maraîchères, etc.
Définir les impacts et leurs indicateurs de changement de pratiques :
Agronomiques : mesure du nombre de vers de terre sur une échantillon de sol, amélioration de la structure du sol (structure et nombre de mottes, difficulté à travailler le sol)
Ecologiques : limiter l’érosion par la mise en place de couverts végétaux
Economiques : diminuer les intrants (engrais organiques, produits de biocontrôle du sol).

15h00 – Trajet vers la ferme la « PAYS ANE RIE » à Maillane
Visite d’une ferme et compréhension des choix techniques et économiques de l’agricultrice
Historique et présentation des stratégies mises en place
Diagnostic de terrain sur les itinéraires techniques prévus, les choix de paillage et de couverts végétaux.
Identification des améliorations possibles à apporter et des indicateurs pertinents à retenir sur cette ferme.

Fin de la journée prévue à 17h30

Jeudi 13 décembre - 9h à 17h

Objectif 
Maitriser une nouvelle pratique : l’association de plantes en maraichage et identifier les impacts agronomiques, économiques et environnementaux de cette pratique. Acquérir les outils pour planifier et organiser une activité de maraichage en sol vivant. Dégager une stratégie technique, économique et sociale adaptée à sa propre exploitation

Les associations de plantes dans l’espace et dans le temps : synergies et optimisation de l’espace
Associations, plantes auxiliaires et équilibre de la faune,
Exemples d’associations entre différentes cultures maraîchères et plantes pérennes (autres légumes, arbres fruitiers et forestiers, fleurs, et plantes aromatiques, etc.) et leurs avantages et inconvénients
Praticité et pertinence de la mise en place d’associations dans un cadre de culture maraîchère commerciale (moyenne/grande surface)
Définir les impacts et leurs indicateurs de changement de mise en place d’associations de plantes :
Environnementales : augmenter la biodiversité animale et végétale
Economiques : diminuer les intrants (produits de biocontrôle)
Social : réduction du temps de travail/ha

12h30 - Repas (tiré du sac)

Définir l’ensemble de points clés de réussite d’un projet : préparation du sol, fertilité du sol, associations de plantes…
Identifier et définir une stratégie adaptée tout en intégrant les facteurs de performance au projet (organisation du travail, fertilité du sol, diminution des charges d’intrants…).
planifier l’espace de travail : choix et standardisation du matériel, optimisation de l’espace, disposition des planches, serres, compost, bâtiment de stockage, lavage, vente…
le calendrier de culture : plan de rotation
choix des cultures : en fonction du système de commercialisation et des problématiques rencontrées. …
En séance plénière, retour des différents travaux réalisés en petit groupe
Evaluer les stratégies proposées à partir des indicateurs identifiées précédemment afin que chaque stagiaire reparte avec tous les éléments pour adapter son changement de pratique sur sa ferme

Infos complémentaires
Durée de formation 2 jour(s)

Date limite d'inscription
0001-01-01

Tarifs
Non agricole : 175€
Formation prise en charge pour les stagiaires eligibles VIVEA
Voir détails sur le bulletin et dans les conditions de formations

Plus de renseignements
Oriane Mertz
oriane.mertz@bio-provence.org
M.I.N. 5 - 15 Avenue Pierre Grand
84 953
CAVAILLON Cedex
Tel. 04 32 50 24 56
www.bio-provence.org
N° d'organisme de formation : 93840249684

Repas tiré du sac.

Dates, lieux et intervenants
2018-12-12
09:00 - 17:30(7hrs)
Lieu exact à préciser
13690 Graveson
Joan Verdugo, maraicher depuis 6 ans et formateur MSV (ferme Can la Haut)
2018-12-13
09:00 - 17:00(7hrs)
Lieu exact à préciser
13690 Graveson
Joan Verdugo, maraicher depuis 6 ans et formateur MSV (ferme Can la Haut)

Organisateur(s)
Agribio Vaucluse - Civam bio du Vaucluse


Financeur(s)
VIVEA