Accueil > Table-ronde : Femmes agricultrices - division sexuelle et enjeux (...)

Table-ronde : Femmes agricultrices - division sexuelle et enjeux corporels

Camille Apostolo a présenté les résultats de menée auprès de femmes agricultrices dans le Var, dans le cadre d’un Master 2 de sociologie.

Depuis les années 1980, les agricultrices ont obtenu de nombreux droits et acquis peu à peu une reconnaissance professionnelle. Pourtant, si elles peuvent aujourd’hui être cheffes d’exploitations agricoles au même titre que les hommes, les différences dans l’accès à la profession, à la formation et au foncier subsistent. Les cheffes d’exploitations agricoles sont de plus en plus nombreuses, mais se dirigent-elles vers les mêmes productions et exercent-elles les mêmes tâches que leurs homologues masculins ?

Table-ronde « Femmes agricultrices - division sexuelle et enjeux corporels » - Festival Champs Libres by Gr_Civam_Paca on Mixcloud

Cette enquête tente de brosser un tableau des différentes formes d’investissement de la profession par les agricultrices, entre adaptation, contournement ou remise en question des normes de genre qui régissent la profession et les rapports sociaux entre hommes et femmes. L’observation montre que la répartition des tâches et des activités entre agricultrices et agriculteurs se structure de manière importante, mais pas exhaustive, autour d’enjeux liés au corps et à son usage dans le travail. Dans les activités quotidiennes, le rapport à la force physique et aux outils et par là-même à la virilité, qui s’impose comme une norme dominante en agriculture, façonne les rapports sociaux entre les sexes. Les constructions sociales qui en découlent contraignent les agricultrices dans leurs corps et dans l’exercice de leur métier mais peut aussi les amener à faire preuve d’inventivité et de stratégies pour dépasser les obstacles liés à la « valence différentielle des sexes » dans les relations sociales entre hommes et femmes, en agriculture et dans la société dans son ensemble.