Accueil > Nos actions > Agricultures durables > Suivis d’essais à la ferme sur la fertilité des sols en maraîchage (...)

« Agricultures durables 

Suivis d’essais à la ferme sur la fertilité des sols en maraîchage diversifié

Durant l’hiver, plusieurs des maraîchers participant au projet ont engagé une réflexion sur les essais qu’ils souhaitaient mettre en place sur leurs fermes. Ceux-ci ont pour but d’évaluer des pratiques, choisies par les agriculteurs pour entretenir et/ou améliorer la fertilité de leurs sols. Elles répondent ainsi à des objectifs et des contextes particuliers.

Louis Gabaud, stagiaire de l’ESA pour 6 mois au GR CIVAM PACA, assure le suivi des essais depuis début mars 2016, en lien avec l’unité Ecodéveloppement de l’INRA d’Avignon.

Durant le mois de mars, des rencontres avec les maraîchers ont permis d’élaborer leurs questions sur les pratiques testées et de définir quels suivis réaliser. Plusieurs mesures ont été sélectionnées pour cela, telles que la mesure à intervalles réguliers des teneurs en nitrates des sols, de leur résistance mécanique à la pénétration ou encore l’estimation de leur porosité.

Les suivis sont réunies autour de 3 axes de travail (liste non exhaustive) :

Réduction et non-travail du sol

Quels sont les effets de la réduction du travail du sol, notamment en termes de désherbage mécanique, sur la marge brute de la culture de fèves, le temps de travail ou encore les populations d’adventices ?
Quel est l’effet à court terme du travail du sol à la grelinette sur sa structure comparé à une conduite sans travail du sol, notamment dans le cas de sol prenant en masse spontanément ? Quelle est l’influence de cette intervention sur la dynamique de minéralisation de l’azote du sol ?
Comment a évolué la structure d’un sol 3 ans après l’arrêt d’utilisation du rotavator ?

Engrais verts

Quelle est l’efficacité d’un engrais vert de blé/fèverole relativement ligneux pour réduire la sensibilité à l’érosion d’un sol limono-sableux, et comment mesurer cet effet ?
Comment se comportent les restitutions azotées d’un engrais vert de petit épeautre sur planches permanentes non travaillées lorsque celui-ci est fauché et laissé en surface ? Quel est l’effet de cet engrais vert sur la structure du sol et sur le rendement de la culture suivante ?

Matières organiques

Quels sont les effets relatifs des paillages organiques et plastiques sur la température du sol et la dynamique de minéralisation de l’azote ? Qu’est-ce que cela induit en termes de précocité des cultures et de rendements ?
La minéralisation de la matière organique d’une prairie de plus de 4 ans est-elle suffisante pour répondre aux besoins d’une culture exigeante en azote comme la tomate et permet-elle d’obtenir des rendements acceptables ?


Mots-clés
Agricultures Durables , sol - fertilité


Contribuer

Vous devez vous connecter pour contribuer à cet article.

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscription